Projet LeCHE : évolution des habitudes alimentaires et capacité des Hommes à digérer le lait

Notre Planète, le
Projet LeCHE : évolution des habitudes alimentaires et capacité des Hommes à digérer le lait
Dans le cadre d'un projet Marie Curie de recherche et de formation de jeunes chercheurs, financé à hauteur de 3,3 millions d'euros par la Commission Européenne, 15 équipes de recherche de 7 pays européens ont réuni pendant 4 ans, leurs compétences en archéologie, chimie organique et génétique. Leur objectif ? Comprendre le lien entre l'histoire de la naissance de l'élevage laitier en Europe et au Proche-Orient au Néolithique, l'évolution des habitudes alimentaires et la capacité des hommes à digérer le lait à l'âge adulte. Ainsi est né en 2009 le projet LeCHE (Lactase Persistence and the Cultural History of Europe) qui rend maintenant ses conclusions.
Articles qui devraient vous intéresser :

Pourquoi certaines personnes digèrent-elles mal le lait?

Le Figaro
Pourquoi certaines personnes digèrent-elles mal le lait?
Ballonnements, maux de ventre et diarrhées sont le lot des amateurs de chocolats chauds dont l’organisme n’arrive pas à digérer le lait. Voici pourquoi.

Climat : pourquoi il faut changer nos habitudes alimentaires

Le Parisien
Climat : pourquoi il faut changer nos habitudes alimentaires
Dans leur rapport, rendu ce jeudi, les experts du Giec appellent à changer nos habitudes alimentaires. Dans le viseur : notre surconsommation de viande.

Hommes et femmes n'aiment pas le même gras

Le Figaro
no preview
Homme ou femme, jeune ou vieux : nous avons tous une faiblesse pour les aliments «riches», mais nous ne les consommons pas de la même façon, révèle une étude sur les habitudes alimentaires des Français.

Le lait bio ne connaît pas la crise !

Actu Environnement
Le lait bio ne connaît pas la crise !
Alors que la filière du lait est au plus mal, la production de lait biologique, elle, a le vent en poupe ! Tandis que la demande des consommateurs est en constante progression, les producteurs de lait bio vendent leur lait 30 à 40 % plus cher qu'e...