Obligation vaccinale : chez les pompiers, 85 % de vaccinés, mais des disparités régionales

Le Monde, le
Obligation vaccinale : chez les pompiers, 85 % de vaccinés, mais des disparités régionales
A compter du mercredi 15 septembre, l’obligation vaccinale contre le Covid-19 entre en vigueur. Parmi les professionnels concernés, 253 000 pompiers devront avoir reçu au moins une dose pour continuer à exercer et à être rémunérés.
Articles qui devraient vous intéresser :

Soignants libéraux, pompiers... Voici les régions où ils sont le plus vaccinés contre le Covid-19

L'express
Soignants libéraux, pompiers... Voici les régions où ils sont le plus vaccinés contre le Covid-19
Le 15 septembre, l'obligation vaccinale entre en vigueur pour ces catégories professionnelles. L'occasion de faire le point sur leur taux de vaccination par région.

Obligation vaccinale : plus de 1 400 salariés d’établissements de santé non vaccinés suspendus en Ile-de-France

Le Monde
Obligation vaccinale : plus de 1 400 salariés d’établissements de santé non vaccinés suspendus en Ile-de-France
Mi-septembre, Olivier Véran avait estimé que 3 000 soignants non vaccinés avaient été sanctionnés dans toute la France, mais les remontées de la presse locale laissaient deviner un total plus élevé.

« Certains préfèrent arrêter d’être volontaires pour éviter la vaccination » : l’obligation vaccinale suscite craintes et incompréhensions chez les sapeurs-pompiers

Le Monde
« Certains préfèrent arrêter d’être volontaires pour éviter la vaccination » : l’obligation vaccinale suscite craintes et incompréhensions chez les sapeurs-pompiers
Comme les soignants, les soldats du feu devront être totalement vaccinés contre le Covid-19 à partir du 16 octobre. Mais une partie de la profession monte au créneau pour dénoncer une mesure liberticide et précipitée.

Covid-19 : la requête de pompiers contre l’obligation vaccinale en France rejetée par la Cour européenne des droits de l’homme

Le Monde
Covid-19 : la requête de pompiers contre l’obligation vaccinale en France rejetée par la Cour européenne des droits de l’homme
Une partie des 253 000 sapeurs-pompiers de France montaient au créneau contre la mesure au début du mois. Ils invoquaient le « droit au respect de la vie privée et familiale ».