Un vigneron bio risque la prison : 5 questions sur une rébellion

Le Nouvel Observateur, le
Par
#Planète
Un vigneron bio risque la prison : 5 questions sur une rébellion
Emmanuel Giboulot,  viticulteur en biodynamie depuis les années 1970, risque la prison pour avoir refusé de traiter ses ceps avec des pesticides. 
Articles qui devraient vous intéresser :

Une journée avec le vigneron jugé pour avoir dit non aux pesticides

Rue89

    Une journée avec le vigneron jugé pour avoir dit non aux pesticides
Emmanuel Giboulot, jugé lundi, risque six mois de prison et 30 000 euros d’amende pour avoir refusé d'utiliser des pesticides qu’il jugeait inutiles et dangereux pour la santé. Il parle d’« omerta complète ».

« Sentinelle du vin traditionnel » vs gardiens de l’AOC : procès en Anjou

Rue89

    « Sentinelle du vin traditionnel » vs gardiens de l’AOC : procès en Anjou
Olivier Cousin, 54 ans, est vigneron depuis 30 ans à Martigné-Briand (49), en Anjou. Il y fait du vin bio, artisanal, naturel, à partir de quelques hectares de vignes qui appartiennent à sa famille depuis plusieurs générations. Il a réintroduit les chevaux dans les vignes, quitté...

Incendies : dans la Californie dévastée, le désarroi de Pierre, vigneron

Le Parisien
Incendies : dans la Californie dévastée, le désarroi de Pierre, vigneron
« Traumatisé », « abattu », Pierre Birebent, 57 ans, vit des jours éprouvants. Ce Corse installé comme vigneron dans la vallée de Napa, au nord de la Californie, vient de voir le domaine Signorello, qu'il...

Filières REP : comment la "rébellion" d'EcoDDS a inspiré le rapport Vernier

Actu Environnement
Filières REP : comment la 'rébellion' d'EcoDDS a inspiré le rapport Vernier
Le refus d'EcoDDS de postuler au nouveau cahier des charges soulève des questions qui ont inspiré certaines propositions du rapport Vernier : défaillance d'un éco-organisme, rôle des commissions de filière ou encore périmètres des REP.