Pollution automobile : 4 questions sur Renault et la commission Royal

Le Monde, le
Pollution automobile : 4 questions sur Renault et la commission Royal
Sous le coup d’accusations du « Financial Times », le constructeur se défend d’avoir triché. Le ministère de l’environnement reconnaît des maladresses.
Articles qui devraient vous intéresser :

Dieselgate : la commission Royal accusée d’avoir protégé Renault

Automobile Propre
Dieselgate : la commission Royal accusée d’avoir protégé Renault
Nouveau coup de tonnerre dans le scandale du diesel ! Selon le Financial Times, la commission Royal aurait volontairement omis d’intégrer certains éléments compromettants pour Renault dans son rapport publié fin juillet.

Pollution automobile : l’Etat aurait protégé Renault selon le « Financial Times »

Le Monde
Pollution automobile : l’Etat aurait protégé Renault selon le « Financial Times »
Le rapport de la commission Royal sur les émissions polluantes publié fin juillet aurait omis des éléments concernant le constructeur automobile, avance le quotidien britannique.

Diesel : «Pas de logiciel de fraude» chez Renault, assure Royal

Le Parisien
Diesel : «Pas de logiciel de fraude» chez Renault, assure Royal
La ministre de l'Ecologie Ségolène Royal a indiqué jeudi que les tests de pollution réalisés suite au scandale Volkswagen par une commission indépendante ont montré un «dépassement de normes» CO2 et oxyde...

La commission Royal a-t-elle caché des éléments pour protéger Renault ?

Le Nouvel Observateur
La commission Royal a-t-elle caché des éléments pour protéger Renault ?
Selon le "Financial Times", des informations gênantes sur le constructeur automobile français auraient été omises dans le rapport de la commission d'enquête sur les émissions de polluants.