Qui est Extinction Rebellion, le mouvement qui bloque des places et des ponts dans le monde ?

Le Monde, le
Qui est Extinction Rebellion, le mouvement qui bloque des places et des ponts dans le monde ?
De Sydney à New York en passant par Londres ou Paris, les militants écologistes ont entamé une « rébellion internationale » pour dénoncer l’inaction « criminelle » des gouvernements face à la crise climatique.
Articles qui devraient vous intéresser :

« La posture de radicalité absolue d’Extinction Rebellion conduit le mouvement à l’impuissance »

Le Monde
« La posture de radicalité absolue d’Extinction Rebellion conduit le mouvement à l’impuissance »
Directeur de recherche au Cevipof, Daniel Boy redoute, dans une tribune au « Monde », les effets de la mobilisation engagée par le mouvement écologiste Extinction Rebellion. En s’enfermant dans une posture d’opposition, ces militants risquent de ne pas pouvoir obtenir de résultats.

Extinction Rebellion : actions et occupations à Paris contre l’effondrement écologique

Natura Sciences
Extinction Rebellion : actions et occupations à Paris contre l’effondrement écologique
- Le mouvement international Extinction Rebellion lance la Rébellion Internationale d'Octobre. Le 7 octobre commence une série d'actions de désobéissance civile dans une soixantaine de grandes villes du monde entier. En France, plusieurs actions et occupations à durée indéterminée sont...

Extinction Rebellion, un mouvement trop radical  ?

Courrier International
Extinction Rebellion, un mouvement trop radical  ?
Bloquer la circulation, occuper un lieu public… Début octobre, les militants d’Extinction Rebellion ont lancé une nouvelle vague d’actions dans plusieurs métropoles occidentales. Mais leur “désobéissance civile” au nom de l’urgence climatique est loin de faire l’unanimité.

Extinction Rebellion, un mouvement est-il trop radical  ?

Courrier International
Extinction Rebellion, un mouvement est-il trop radical  ?
Bloquer la circulation, occuper un lieu public… Début octobre, les militants d’Extinction Rebellion ont lancé une nouvelle vague d’actions dans plusieurs métropoles occidentales. Mais leur “désobéissance civile” au nom de l’urgence climatique est loin de faire l’unanimité.