Zone à Faibles Emissions (ZFE) : comment ça marche ?

Automobile Propre, le
Par
Zone à Faibles Emissions (ZFE) : comment ça marche ?
Entrée dans la ZFE de Grenoble – Photo Grenoble Alpes Métropole. Pour lutter contre la pollution de l’air, les métropoles doivent instaurer des « Zones à faibles émissions » (ZFE). Il s’agit d’un périmètre dans lequel les véhicules les plus polluants n’ont pas le droit de circuler, de façon permanente ou temporaire. Mais comment sont classés les véhicules ? Quelles villes sont concernées et quelles sont les sanctions ? Automobile Propre répond à vos questions. A quoi sert une ZFE ? Les restrictions de circulation existent depuis plusieurs décennies dans de nombreuses villes d’Europe, dans l’optique de réduire la pollution de l’air issue du trafic routier. Leur mise en place s’accélère ses dernières années pour endiguer les conséquences...
Articles qui devraient vous intéresser :

Pollution de l'air : Lille prépare sa zone à faibles émissions

Actu Environnement
Pollution de l'air : Lille prépare sa zone à faibles émissions
Le 28 juin, le conseil de la Métropole européenne de Lille (MEL) (Nord) s'est engagé dans un processus de mise en place d'une zone à faibles émissions (ZFE). Onze communes, couvrant une superficie de 60 km2 envisage d'interdire la circulation des ...

Zones à faibles émissions : un projet de décret définit dans quels cas elles sont obligatoires

Actu Environnement
Zones à faibles émissions : un projet de décret définit dans quels cas elles sont obligatoires
Le ministère de la Transition écologique soumet à la consultation du public, jusqu'au 13 avril prochain, un projet de décret qui précise les critères rendant obligatoire la création d'une zone à faibles émissions (ZFE). La création de telles zone...

Pollution de l'air : un décret encadre la création des zones à faibles émissions mobilité

Actu Environnement
Pollution de l'air : un décret encadre la création des zones à faibles émissions mobilité
Un décret fixe les critères qui imposent la création d'une zone à faibles émissions mobilité. Le texte assouplit les dispositions initialement prévues, exemptant ainsi un plus grand nombre de collectivités.