Érosion de la biodiversité et pandémies : le pire est à venir

Actu Environnement, le
Par
#Biodiversité
Érosion de la biodiversité et pandémies : le pire est à venir
Les futures pandémies seront plus meurtrières que la Covid-19, révèle l'IPBES. À moins d'alléger la pression humaine sur la biodiversité. Parmi les préconisations : taxer la consommation de viande.
Articles qui devraient vous intéresser :

L'IPBES intègre à ses travaux le lien entre pandémies et biodiversité

Actu Environnement
L'IPBES intègre à ses travaux le lien entre pandémies et biodiversité
Le 13 mai, la plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques (IPBES) a annoncé organiser un atelier portant sur le lien entre les pandémies et la biodiversité. Les résultats de ces trav...

Pandémies et biodiversité : l'avertissement solennel de quatre experts de l'IPBES

Actu Environnement
Pandémies et biodiversité : l'avertissement solennel de quatre experts de l'IPBES
Quatre experts mondiaux de l'IPBES lancent un appel solennel à réorienter les plans de reprise face au potentiel de dévastation présenté par de futures pandémies. « Une seule espèce est responsable de la pandémie de Covid-19 : la nôtre », affirmen...

Le monde se dirige vers des pandémies plus fréquentes et plus meurtrières, selon l’ONU

L'avenir
Le monde se dirige vers des pandémies plus fréquentes et plus meurtrières, selon l’ONU
A moins d’une transformation radicale du système économique, les pandémies comme le Covid-19 vont se multiplier et faire plus de morts, alertent ce jeudi des experts de l’ONU sur la biodiversité (IPBES) soulignant l’immense réservoir de virus inconnus dans le monde animal.

Les pays s'engagent à intensifier leurs efforts pour stopper l'érosion de la biodiversité

Actu Environnement
Les pays s'engagent à intensifier leurs efforts pour stopper l'érosion de la biodiversité
Plus de 190 pays sont réunis à Cancún au Mexique pour la conférence de l'ONU sur la biodiversité. Alors que les signaux sont toujours au rouge, les pays réaffirment leur engagement à stopper l'érosion de la biodiversité en 2020.