5e rapport du GIEC : le réchauffement climatique est "sans équivoque"

Notre Planète, le
5e rapport du GIEC : le réchauffement climatique est 'sans équivoque'
6 ans après le 4ème rapport du Groupe d'Experts Intergouvernemental sur l'Evolution du Climat (GIEC[1]), son président, le Dr Rajendra Pachauri, a présenté le Volume 1 "Changement climatique 2013 : les éléments scientifiques" du 5e rapport d'évaluation[2], suite à l'adoption du résumé à l'attention des décideurs. Consacré aux "éléments physiques du climat", ce volume 1 évalue les aspects scientifiques du système climatique et de l'évolution du climat. Décryptage et synthèse d'un boulversement colossal largement sous-estimé.
Articles qui devraient vous intéresser :

Réchauffement climatique : « code rouge » pour la planète entière, prévient le Giec

Futura Sciences
Réchauffement climatique : « code rouge » pour la planète entière, prévient le Giec
Le nouveau rapport des experts climat de l’ONU (Giec), dévoilé lundi, montre sans équivoque que le climat change plus vite qu’on le craignait et que c’est la faute de l’humanité.

Climat : certains impacts du réchauffement de planète sont déjà «irréversibles», pointe le Giec dans son nouveau rapport

Le Parisien
Climat  : certains impacts du réchauffement de planète sont déjà «irréversibles», pointe le Giec dans son nouveau rapport
Les experts jugent par ailleurs que la responsabilité de l’humanité dans ce réchauffement climatique est « sans équivoque ».

Giec : le dernier rapport estime l'impact d’un réchauffement de 1,5 °C

Futura Sciences
Giec : le dernier rapport estime l'impact d’un réchauffement de 1,5 °C
Lundi 8 octobre, les délégués des États de l’ONU, réunis en Corée du Sud depuis une semaine, rendront public le dernier rapport du Giec. Ce document de 400 pages analyse l'impact d'un réchauffement climatique de 1,5 °C ou de 2 °C. Il y a une nette différence entre les deux, dira ce...

Giec : le dernier rapport souligne les risques d’un réchauffement de 1,5 °C

Futura Sciences
Giec : le dernier rapport souligne les risques d’un réchauffement de 1,5 °C
Réunis en Corée du Sud, les délégués des États de l’ONU se penchent depuis le premier octobre sur le dernier rapport des scientifiques du Giec, constat implacable de la montée des dérèglements climatiques et du retard pris pour les contrer.