La plus grande centrale à charbon de France pourrait ne pas fermer en 2022

Le Monde, le
La plus grande centrale à charbon de France pourrait ne pas fermer en 2022
La CGT affirme que le gouvernement est prêt à reculer sur la fermeture, avant la fin du quinquennat, de la centrale de Cordemais, en Loire-Atlantique.
Articles qui devraient vous intéresser :

La sortie du charbon, prévue pour 2022, va-t-elle être repoussée ?

Le Parisien
La sortie du charbon, prévue pour 2022, va-t-elle être repoussée ?
Le ministère de la Transition écologique a ouvert la porte à une poursuite de l’activité de la plus grande centrale à charbon de France après 2022, date supposée de l’arrêt de ces centrales, jugées très polluantes.

La Finlande pourrait être le premier pays à fermer toutes ses centrales à charbon

Futura Sciences
no preview
La Finlande envisage de fermer sa dernière centrale à charbon d'ici à 2030. L'annonce n'est pas surprenante car la part de cette source fossile est déjà faible et le pays investit depuis longtemps dans les énergies renouvelables. Mais à l'échelle mondiale, la tendance est différente.

La Finlande pourrait être le premier pays à fermer toutes ses centrales à charbon

Futura Sciences
La Finlande pourrait être le premier pays à fermer toutes ses centrales à charbon
La Finlande envisage de fermer sa dernière centrale à charbon d'ici à 2030. L'annonce n'est pas surprenante car la part de cette source fossile est déjà faible et le pays investit depuis longtemps dans les énergies renouvelables. Mais à l'échelle mondiale, la tendance est différente.

La France pourrait brûler encore un peu de charbon jusqu’en 2024

Le Monde
La France pourrait brûler encore un peu de charbon jusqu’en 2024
L’arrêt de la centrale de Cordemais, en Loire-Atlantique, est tributaire de la mise en service de l’EPR de Flamanville. L’exécutif s’était engagé à mettre fin au charbon en 2022.