Les poissons d'eau douce ont plus à craindre de la pollution que du changement climatique

Notre Planète, le
Les poissons d'eau douce ont plus à craindre de la pollution que du changement climatique
Des chercheurs du laboratoire BOREA (CNRS / IRD / MNHN / UPMC)[1], de l'Université Toulouse III - Paul Sabatier et de l'Université d'Utrecht (Pays-Bas) viennent de montrer que les extinctions actuelles des poissons d'eau douce dues aux pressions anthropiques seraient bien supérieures à celles générées par le changement climatique. Ces résultats, qui contrastent avec les précédentes estimations, sont publiés dans Journal of Applied Ecology.
Articles qui devraient vous intéresser :

Le changement climatique expose le narval à la pollution au mercure

Natura Sciences
Le changement climatique expose le narval à la pollution au mercure
- Dans les eaux du Groenland, le changement climatique expose le narval à la pollution mercure. Ce phénomène est directement lié à la fonte des glaces et au changement de l'alimentation de ces cétacés. Afin d'évaluer l'impact de cette pollution, des scientifiques ont analysé les défenses...

Réchauffement climatique : les lacs s’asphyxient

Le Parisien
Réchauffement climatique : les lacs s’asphyxient
Victimes de la hausse des températures, ces réservoirs d’eau douce manquent d’oxygène beaucoup plus vite que les océans, ce qui impacte les poissons et les niveaux de pollution.

Réchauffement climatique : jusqu'à 35 % de poissons de moins dans les océans

Futura Sciences
Réchauffement climatique : jusqu'à 35 % de poissons de moins dans les océans
D’après une nouvelle étude américaine, le changement climatique a un impact négatif sur beaucoup de zones de pêche dans le monde. Entre 1930 et 2010, les pêcheries ont enregistré une baisse pouvant aller jusqu'à 35 % dans certaines régions du globe.

Les crevettes d’eau douce dénoncent la pollution

Natura Sciences
Les crevettes d’eau douce dénoncent la pollution
- Les crevettes d’eau douce sont des marqueurs biologiques présents dans toutes les rivières françaises et européennes. Une présence abondante et une sensibilité à la pollution qui ont incitées des chercheurs français à les utiliser afin de vérifier la qualité de nos cours...