Malnutrition : un tiers des pays pauvres touchés à la fois par la sous-alimentation et le surpoids

Le Monde, le
Malnutrition : un tiers des pays pauvres touchés à la fois par la sous-alimentation et le surpoids
Dans une série d’articles publiés dans « The Lancet », l’Organisation mondiale de la santé plaide pour une approche globale des différentes formes de malnutrition, qui frappent les populations les plus fragiles.
Articles qui devraient vous intéresser :

Plus d'obèses dans les pays pauvres que dans le reste du monde

Terra Eco
Plus d'obèses dans les pays pauvres que dans le reste du monde
Dans les pays en développement, 904 millions d'individus sont obèses ou en surpoids. Trois fois plus qu'il y a trente ans, selon une étude britannique. En cause ? Des changements alimentaires avec plus de viande, de gras, de sucre. Dans les pays en développement, le nombre d'obèses ou de...

La mauvaise alimentation tue dans tous les pays du monde

Le Figaro
La mauvaise alimentation tue dans tous les pays du monde
Carences en nutriments, surpoids, excès de sucre et de gras... Aucun pays au monde n’atteint les objectifs de l’OMS en matière de lutte contre la malnutrition, qui est devenue un des premiers facteurs de risque de décès.

ll faut dénoncer la supercherie de l'aide "climat" aux pays pauvres

La Tribune
ll faut dénoncer la supercherie de l'aide 'climat' aux pays pauvres
Chaque jour, Bjorn Lomborg, directeur du Copenhagen Consensus Center et professeur adjoint au Copenhagen Business School , décrypte pour La Tribune les enjeux de la COP21. Au nom de l'aide "climat" aux pays pauvres, les pays riches détournent des sommes destinées à des actions autrement...

La solidarité des pays riches, élément clé de la COP21

La Tribune
La solidarité des pays riches, élément clé de la COP21
Si les pays industrialisés ne soutiennent pas les pays pauvres et émergents touchés par les effets du réchauffement climatique, les négociations de la COP21 pourraient tourner court. En jeu, un « fonds vert » de 100 milliards de dollars annuel. C'est mal parti...