Les espaces verts, source de bien-être pour les citadins et de meilleure santé pour les bébés

Notre Planète, le
Les espaces verts, source de bien-être pour les citadins et de meilleure santé pour les bébés
Alors que les habitants des villes sont désormais majoritaires dans le monde, la présence d'espaces verts au sein du tissu urbain influent directement sur la santé mentale et physique des citadins. C'est le résultat de deux études distinctes publiées dans de prestigieuses revues scientifiques.
Articles qui devraient vous intéresser :

Les espaces verts, facteur de bien-être pour les urbains

Bio à la Une
Les espaces verts, facteur de bien-être pour les urbains
Selon une récente enquête britannique, l’aménagement d’espaces verts en milieu urbain améliorerait la santé mentale et physique des citadins. Prenez Paris, par exemple. C’est l’une des villes d’Europe les plus densément peuplées avec 2,2 millions d’habitants, mais la...

Paris, Lyon, Nantes, Caen et Metz en tête des villes où espaces verts et santé font bon ménage

Le Monde
Paris, Lyon, Nantes, Caen et Metz en tête des villes où espaces verts et santé font bon ménage
Alors que se tenait ces jours-ci à Bordeaux le congrès de l’association ARBRES, l’enquête publiée par l’Observatoire des Villes Vertes il y a quelques jours revient sur les bienfaits du végétal pour la santé des citadins.

Dans les villes vertes, des bébés en bonne santé

Terra Eco
no preview
Dans une ville riche en espaces verts, les bébés naissent plus potelés. Telle est la conclusion d'une étude de l'université Colombie-Britannique à Vancouver (Canada), publiée dans la Environmental Health Perspective. En s'intéressant à 64 705 enfants nés entre 1999 et 2002 à Vancouver,...

Les espaces verts, un investissement rentable pour les villes

La Tribune
Les espaces verts, un investissement rentable pour les villes
Augmenter de 10% la densité des espaces verts en ville pourrait permettre d'économiser 94 millions d'euros par an en dépenses de santé, relève une étude. La présence d'un espace vert à 100 mètres peut représenter jusqu'à 10.000 euros de plus-value pour un immeuble.