Evo Morales, le président qui défend la Terre mère et l’agriculture intensive

Courrier International, le
Evo Morales, le président qui défend la Terre mère et l’agriculture intensive
Candidat ce dimanche 20 octobre à sa réélection pour un quatrième mandat, le président bolivien a été très critiqué pour son ambiguïté sur l’environnement, après les gigantesques incendies de forêt dans son pays. S’il prétend protéger la Terre mère, rappelle cet article du New York Times, il a aussi mis en œuvre un développement inégalé de cultures intensives et de l’exploitation minière. 
Articles qui devraient vous intéresser :

Incendies en Amazonie : Evo Morales accepte l’aide internationale

Courrier International
Incendies en Amazonie : Evo Morales accepte l’aide internationale
Après avoir tergiversé, le président Evo Morales a accepté de recevoir une aide internationale pour lutter contre les feux qui ravagent l’Amazonie bolivienne. Il a également annoncé la suspension de sa campagne présidentielle.    

Pachamama, la Terre Mère

Le Monde
Pachamama, la Terre Mère
Dans sa chronique, Frédéric Joignot rappelle qu’en avril 2010, lors de la Conférence mondiale des peuples contre le changement climatique de Cochabamba (Bolivie), a été adoptée la Déclaration universelle des droits de la Terre Mère.

Rajagopal P.V. : « Ne pleurez pas, agissez, commencez à marcher ! »

Terra Eco
Rajagopal P.V. : « Ne pleurez pas, agissez, commencez à marcher ! »
Des décennies qu'il met un pied devant l'autre ! Le « Gandhi marcheur » a appris aux Indiens à fouler la terre pour retrouver leurs droits. En 2020, il espère bien réunir un million de citoyens entre New Delhi et Genève. Rajagopal P.V. est le président d'Ekta Parishad, une association...

La Bretagne veut tourner la page de l’agriculture intensive

Le Monde
La Bretagne veut tourner la page de l’agriculture intensive
Loïg Chesnais-Girard, le président socialiste de la région, souhaite accompagner les agriculteurs pour répondre aux attentes du « manger mieux ».