Changement climatique : La France et l'Europe stagnent. Qui fait mieux ?

Terra Eco, le
Par
Changement climatique : La France et l'Europe stagnent. Qui fait mieux ?
Alors que le Mexique et le Kenya ont rédigé des plans de lutte contre le réchauffement, les Européens sont champions de l'inertie. Tour du monde des législateurs qui avancent à petits pas, ou à grandes enjambées. Un soldat tout seul ne fait pas la guerre. A quoi bon redoubler d'efforts pour lutter contre le réchauffement climatique si le reste du monde ne lève pas le petit doigt. Bien rodée, l'excuse ne résiste pas aux études du Globe international, une organisation mondiale de législateurs préoccupés (...) - Climat / France
Articles qui devraient vous intéresser :

Une sécheresse extrême touche les trois quarts de l'Europe

Futura Sciences
no preview
L'organisme Corpernicus vient de publier un rapport alarmant sur l'état de la sécheresse en Europe et ses conséquences sur l'agriculture et la production d'énergie.

L'Europe devient un hotspot des canicules et du réchauffement climatique

Futura Sciences
no preview
Une étude révèle que l'Europe de l'ouest est l'une des zones du monde les plus touchées par les canicules depuis 40 ans. Cette région du monde se réchauffe 3 à 4 fois plus vite que les autres pays situés aux mêmes latitudes dans l'hémisphère nord, en raison d'un changement au niveau du...

Changement climatique : l'Europe se réchauffe 4 fois plus vite que les autres régions aux mêmes latitudes

Futura Sciences
no preview
Une étude révèle que l'Europe de l'ouest est l'une des zones du monde les plus touchées par les canicules depuis 40 ans. Cette région du monde se réchauffe 3 à 4 fois plus vite que les autres situées aux mêmes latitudes dans l'hémisphère nord, en raison d'un changement au niveau du...

Concentration en ozone : le changement climatique joue un petit rôle en Europe

Actu Environnement
Concentration en ozone : le changement climatique joue un petit rôle en Europe
Une étude de l'Ineris a évalué que le changement climatique pourrait provoquer l'augmentation des concentrations d'ozone (O3) de l'ordre de 2 à 3 µg/m3 en moyenne en été en Europe continentale.