Rénovation des logements indécents : des co-bénéfices économiques et sanitaires

Actu Environnement, le
Par
#Bâtiment
Rénovation des logements indécents : des co-bénéfices économiques et sanitaires
Prévue par le projet de loi climat, l'obligation de rénovation énergétique des logements indécents induira des bénéfices économiques et sanitaires notables, selon une étude du CGDD, si les travaux permettent d'atteindre l'étiquette D au minimum.
Articles qui devraient vous intéresser :

Rénovation des passoires thermiques : le Sénat se divise

Actu Environnement
Rénovation des passoires thermiques : le Sénat se divise
Alors que le Sénat a débuté l'étude du projet de loi énergie avec pour mot d'ordre l'accompagnement des propriétaires dans la rénovation, une majorité de sénateurs a voté le classement des passoires étiquetées F et G en logements indécents, inloua...

Passoires thermiques : les derniers arbitrages de la loi énergie

Actu Environnement
Passoires thermiques : les derniers arbitrages de la loi énergie
Les députés et les sénateurs ont trouvé un compromis, sur le projet de loi énergie, concernant la rénovation des "passoires thermiques" étiquetées F et G. Ils n'ont pas retenu le classement de toutes les passoires en logements indécents.

Transition énergétique : les logements des ménages précaires au coeur des compromis au Sénat

Actu Environnement
Transition énergétique : les logements des ménages précaires au coeur des compromis au Sénat
Les sénateurs ont entamé les débats sur les travaux de rénovation énergétique des bâtiments prenant en compte les logements précaires. Ils ont voté la rénovation obligatoire des logements énergivores lors des achats ou ventes en 2030.

Projet de loi climat : l'absence de rénovation globale des logements fait débat

Actu Environnement
Projet de loi climat : l'absence de rénovation globale des logements fait débat
Contrairement à la proposition des 150 citoyens, le projet de loi climat n'instaure pas d'obligation de rénovation globale des logements pour tous les propriétaires. Il prévoit d'interdire de louer les passoires énergétiques en 2028.