Google veut stocker les énergies renouvelables… avec du sel !

Futura Sciences, le
Par
#énergie renouvelable #Google #énergie solaire #ferme solaire #ferme éolienne #énergie photovoltaïque #panneau solaire #tesla powerpack #Tesla Powerwall #batteries lithium-ion #alphabet projet malta #hydrolélectricité #Siemens #Bloomberg New Energy Fi
Google veut stocker les énergies renouvelables… avec du sel !
X, le laboratoire de recherche et développement d'Alphabet (maison mère de Google), planche sur un système de stockage des énergies renouvelables qui pourrait remplacer les solutions avec batteries lithium-ion. Baptisé Malta, celui-ci repose sur du sel et de l'antigel.
Articles qui devraient vous intéresser :

Google en passe d'utiliser 100 % d'énergies renouvelables

Futura Sciences
Google en passe d'utiliser 100 % d'énergies renouvelables
Dans son rapport annuel consacré à l'environnement, Google annonce que d'ici la fin de l'année, l'entreprise utilisera 100 % d'énergies renouvelables que ce soit pour alimenter ses services ou ses bureaux. L’essentiel de cette production verte provient de l’éolien.

Energies renouvelables : Google s’achète une image de bon élève

Le Monde
Energies renouvelables : Google s’achète une image de bon élève
Le géant du web est en passe d’atteindre son objectif « 100 % d’énergies renouvelables » pour tous ses bureaux et data centers. Que cela signifie-t-il réellement ?

Comment stocker l’énergie renouvelable? Du sel et de l’antigel pour concurrencer les batteries lithium ion

L'avenir
Comment stocker l’énergie renouvelable? Du sel et de l’antigel pour concurrencer les batteries lithium ion
Les ingénieurs de «X», compagnie d’Alphabet (Google), dévoilent un projet qui pourrait stocker l’énergie à un prix inférieur à celui des accumulateurs lithium ion.

Comment Google veut atteindre 100% d'énergies renouvelables d'ici 2017

La Tribune
Comment Google veut atteindre 100% d'énergies renouvelables d'ici 2017
La firme américaine promet d'alimenter l'intégralité de ses data centers et de ses bureaux du monde entier à partir d'énergies renouvelables dès 2017. Cette annonce pourrait servir d'exemple à d'autres entreprises du secteur technologique, souvent très gourmandes en énergie.