De gigantesques quantités d’eau enfouies sous nos pieds ?

Science et Vie, le
Par
#Environnement #Brésil #diamant #diffraction #eau #manteau terrestre #rayons X #ringwoodite #terre #zone de transition
De gigantesques quantités d’eau enfouies sous nos pieds ?
L’échantillon de diamant JUc29, provenant de Juina, au Brésil, contenant l’inclusion hydratée de ringwoodite (40 microns, non visible), comme le rapportent Pearson et al., Nature 2014. La forme insolite de ce diamant brut a été sculptée naturellement par les liquides corrosifs du manteau lors de son transport à la surface. / Photo Richard Siemens, Univ. Alberta De colossales quantités d’eau sont-elles présentes dans la « zone de transition », cette région du manteau terrestre située entre 410 et 660 km sous la surface de la Terre ? C’est en tout cas ce que suggère un petit diamant découvert au Brésil en 2009. Et pour cause, puisque l’analyse de ce diamant a révélé qu’il contenait un minéral formé dans la zone de transition, constitué...
Articles qui devraient vous intéresser :

Beaucoup d’eau sous nos pieds si l’on en croit... un diamant

L'avenir
Beaucoup d’eau sous nos pieds si l’on en croit... un diamant
Comme Jules Verne l’avait imaginé, le manteau terrestre recèlerait, entre 410 et 660 km sous nos pieds, d’importantes quantités d’eau, révèle l’analyse d’un petit diamant venu des profondeurs de la Terre, publiée ce mercredi dans Nature.

Des nuages aux allures de gigantesques vagues recouvrent la Caroline du Sud

Le Monde
Des nuages aux allures de gigantesques vagues recouvrent la Caroline du Sud
Le 30 mars, des undulatus asperatus, des nuages aux allures de gigantesques vagues, ont recouvert une zone à cheval sur la frontière entre la Géorgie et la Caroline du Sud, provoquant la curiosité des Américains.

Le pergélisol risque de libérer du CO2 en quantités gigantesques

Futura Sciences
Le pergélisol risque de libérer du CO2 en quantités gigantesques
À cause du réchauffement climatique, le pergélisol arctique pourrait libérer, d'ici 300 ans, 10 fois plus de gaz carbonique (CO2) que ne l'a fait l'humanité en 2016. De quoi rendre plus urgentes encore les mesures pour limiter ce réchauffement.

EN IMAGES. La Seine et la Marne en crue, l’Ile-de-France les pieds dans l’eau

Le Parisien
EN IMAGES. La Seine et la Marne en crue, l’Ile-de-France les pieds dans l’eau
Le niveau de la Seine, renforcée par ses affluents, continue de monter à Paris. Une partie de la banlieue a les pieds dans l’eau, et de nouvelles pluies ce jeudi pourraient ralentir la décrue. Une nouvelle...