Dominique Méda : « Rendre inopérante la production de fausse science »

Le Monde, le
Dominique Méda : « Rendre inopérante la production de fausse science »
Seuls des chercheurs indépendants et bien payés peuvent s’opposer aux « marchands de doute » qui dissimulent la nocivité de produits industriels pour la santé et l’environnement, explique la sociologue dans sa chronique au « Monde ».
Articles qui devraient vous intéresser :

Dominique Méda : « La croissance est-elle la meilleure ou la pire des choses ? »

Le Monde
Dominique Méda : « La croissance est-elle la meilleure ou la pire des choses ? »
L’objectif principal est aujourd’hui de diminuer la production de CO2 de la manière la plus égalitaire possible, estime la sociologue dans sa chronique au « Monde ».

Dominique Méda : « Dans la recherche des responsables du changement climatique, le capitalisme lui-même est mis en cause »

Le Monde
Dominique Méda : « Dans la recherche des responsables du changement climatique, le capitalisme lui-même est mis en cause »
Dans sa chronique, la professeure d’économie rappelle que les dysfonctionnements du modèle économique dominant sont régulièrement dénoncés.

« Comment contraindre les multinationales à respecter les droits humains et l’environnement »

Le Monde
« Comment contraindre les multinationales à respecter les droits humains et l’environnement »
Face à l’urgence écologique, la responsabilité de quelques grandes entreprises doit être reconnue et taxée, observe dans sa chronique la sociologue Dominique Méda.

La gangrène de la fausse science

Le Monde
La gangrène de la fausse science
Editorial. Selon une enquête du « Monde », aux côtés d’une vingtaine de médias, 10 000 revues dites « prédatrices » contribuent à construire une science susceptible de tromper les administrations, les entreprises et même parfois les institutions scientifiques.