La viande n'est pas tendre pour la planète

Terra Eco, le
Par
La viande n'est pas tendre pour la planète
Dans l'« Atlas de la viande », la Fondation Heinrich Böll et les Amis de la terre brossent un paysage inquiétant de l'extension de l'élevage industriel. Son empreinte environnementale est plus que préoccupante alors que les pays émergents rejoignent aujourd'hui les niveaux de production occidentaux. Publié conjointement par la Fondation Heinrich Böll et les Amis de la terre en janvier dernier, l'Atlas de la viande dresse un constat accablant des conséquences de l'industrialisation de la production (...) - Société / Agriculture
Articles qui devraient vous intéresser :

Le business prometteur de la "viande sans viande"

La Tribune
Le business prometteur de la 'viande sans viande'
Ces nouveaux produits ciblent les flexitariens, ces consommateurs qui veulent manger moins de viande, en raison notamment de l'impact de l'élevage sur la planète.

Le vrai poids de la viande sur l'environnement

Le Monde
Le vrai poids de la viande sur l'environnement
La consommation mondiale de viande a quintuplé depuis 1950 et sa production s'est industrialisée. Une pression énorme pour la planète, dénoncée vendredi 20 mars à l'occasion de la Journée sans viande.

Comment manger de la viande… de façon écolo

Le Parisien
Comment manger de la viande… de façon écolo
Oui, il est possible d’être engagé pour la planète et de manger de la viande. Réduire sa consommation, choisir intelligemment son type de viande et aussi son fournisseur. Notre enquête pour ceux qui veulent devenir des « flexitariens » responsables.

La consommation de viande menace la planète

Le Devoir
La consommation de viande menace la planète
La croissance continue de la consommation de viande dans le monde constitue la plus importante...