La dépression post-natale se prolonge chez 4 femmes sur 10

L'avenir, le
La dépression post-natale se prolonge chez 4 femmes sur 10
La dépression post-natale affecte environ 13% des femmes qui viennent d’accoucher, mais chez 38% d’entre elles, les symptômes peuvent se prolonger un an après la naissance de l’enfant, voire à plus long terme, selon une étude menée par Sara Casalin, du groupe de recherches en Psychologie clinique de la KU Leuven.
Articles qui devraient vous intéresser :

Un lien entre accouchement accéléré et dépression

Le Figaro
Un lien entre accouchement accéléré et dépression
Les femmes qui reçoivent l’hormone accélérant ou provoquant le travail ont un risque plus élevé de faire une dépression post-partum.

Les femmes à des postes de responsabilité plus exposées à la dépression

L'avenir
Les femmes à des postes de responsabilité plus exposées à la dépression
Les femmes à des postes de responsabilité sont plus exposées à la dépression que leurs homologues masculins et que les femmes sans responsabilités, affirme jeudi une étude américaine.

Dépression post-partum: des risques précisés

Le Figaro
Dépression post-partum: des risques précisés
Sans antécédent psychiatrique, la dépression après un accouchement est plutôt rare.

Un nouveau traitement contre la dépression du post-partum

Le Figaro
Un nouveau traitement contre la dépression du post-partum
Administrée par perfusion, la brexanolone agit en deux jours. Elle vient d’être autorisée aux États-Unis.