Pour travailler mieux, prenez votre temps

Bio à la Une, le
Par
Pour travailler mieux, prenez votre temps
Les vacances sont malheureusement terminées depuis plus d'un mois, et il est temps de retourner au bureau pour y être efficace. Une bonne occasion pour apprendre à mieux s’organiser afin de bien gérer son temps tout au long de l’année. Quand on a la sensation de courir partout, de ne pas avoir de moment pour soi, d’être au four et au moulin en même temps, c’est peut-être parce que notre organisation est à revoir. Au travail, c’est la même chose : aller vite, c’est le meilleur moyen de bâcler. Voici quelques conseils pour être plus efficace tout en prenant son temps. 1) Planifier Tout faire dans l’urgence, ça peut être excitant, mais à terme, c’est surtout source de fatigue et d’épuisement mental. Au travail comme à la maison,...
Articles qui devraient vous intéresser :

Plus on passe de temps à travailler et plus l'on boit

Le Figaro
Plus on passe de temps à travailler et plus l'on boit
Travailler plus de 48 heures par semaine serait préjudiciable pour la consommation d'alcool.

Comment aménager un utilitaire professionnel ?

Techno-car
Comment aménager un utilitaire professionnel ?
Un véhicule utilitaire est une sorte d’atelier ou de bureau mobile qui est hautement pragmatique pour travailler. Toutefois, pour qu’il puisse jouer parfaitement son rôle, il faut bien l’aménager. Vous y gagnerez beaucoup en matière de temps, d’énergie et surtout de professionnalisme...

Prenez-vous bien soin de vous ?

Le Figaro
Prenez-vous bien soin de vous ?
JEU-CONCOURS - Du 17 octobre au 13 novembre 2016, avec le Figaro Santé, prenez un temps pour vous en découvrant ces pratiques qui vous veulent du bien et jouez pour remporter un séjour pour deux dans un des hôtels 2/3 étoiles Inter-Hotel.

Serge Latouche : « La décroissance vise le travailler moins pour travailler mieux »

Le Monde
Serge Latouche : « La décroissance vise le travailler moins pour travailler mieux »
#UrgenceClimat. L’économiste de formation et théoricien de la décroissance prône d’entamer un sevrage à notre toxicodépendance à la consommation, passant par une rupture radicale, un changement de civilisation.