A Bruxelles, la France défend bec et ongles les tarifs réglementés de l’électricité

Le Monde, le
A Bruxelles, la France défend bec et ongles les tarifs réglementés de l’électricité
La Commission prône une suppression progressive des tarifs réglementés, que Paris refuse. La limitation du recours aux centrales à charbon en cas de pics de consommation fait débat.
Articles qui devraient vous intéresser :

Fin des tarifs réglementés du gaz et de l'électricité : quels impacts sur la facture ?

Actu Environnement
Fin des tarifs réglementés du gaz et de l'électricité : quels impacts sur la facture ?
D'ici 2016, l'ensemble des tarifs réglementés du gaz et de l'électricité pour les professionnels disparaîtra. Si les conditions de la concurrence semblent réunies pour le marché du gaz, elles le sont moins pour l'électricité.

Une hausse de 5,9% des tarifs de l’électricité en débat

Natura Sciences
Une hausse de 5,9% des tarifs de l’électricité en débat
- En juin, des millions de Français devraient voir leur facture d’électricité augmenter. En cause : une hausse de 5,9% des tarifs réglementés d'électricité demandée par la Commission de régulation de l'énergie (CRE). Ces tarifs concernent 28 millions de Français et servent de base de...

Le Conseil d'Etat valide le principe des tarifs réglementés de l'électricité

Actu Environnement
Le Conseil d'Etat valide le principe des tarifs réglementés de l'électricité
Dans une décision du 18 mai, le Conseil d'Etat admet "dans son principe" la possibilité par les pouvoirs publics de fixer des tarifs réglementés de vente de l'électricité. Il annule en revanche la décision du 27 juillet 2017 fixant le niveau de ...

Le Conseil d’Etat valide le principe de tarifs réglementés pour l’électricité

Le Monde
Le Conseil d’Etat valide le principe de tarifs réglementés pour l’électricité
Mise en cause par des concurrents d’EDF, la réglementation des tarifs de l’électricité a, finalement, été validée par la haute juridiction administrative ce 18 mai, afin de garantir aux consommateurs un prix stable pour ce bien de première nécessité.