La politique énergétique et climatique de l'Europe divise les partis français

Actu Environnement, le
Par
#Politique
La politique énergétique et climatique de l'Europe divise les partis français
La gauche veut faire monter en puissance les énergies renouvelables et doter l'Europe d'un objectif de réduction de gaz à effet de serre ambitieux. La droite refuse que l'Europe se mêle du mix énergétique des Etats. Décryptage des programmes.
Articles qui devraient vous intéresser :

Par Johanne Mielcarek Porte parole de l'ONG L214 - Élections européennes: la condition animale en jeu

L'express
Par Johanne Mielcarek Porte parole de l'ONG L214 - Élections européennes: la condition animale en jeu
Compte-tenu du soutien de l'État français aux groupes d'intérêts agricoles et industriels, l'Europe représente actuellement le seul espoir d'une amélioration de la condition des animaux. Le site Politique & animaux a dressé le bilan animaliste des partis politiques français à Bruxelles

Européennes : s'il ne reste qu'une seule raison d'aller voter...

Terra Eco
Européennes : s'il ne reste qu'une seule raison d'aller voter...
Les sondeurs promettent l'abstention massive pour les élections de ce dimanche. Les partis politiques fourbissent leurs arguments d'auto-défense. Et le résultat, nauséabond, semble écrit par avance. Pourquoi faudrait-il se déplacer ? Des raisons de ne pas se déplacer, les Français risquent...

La dépendance énergétique de l'Europe

Actu Environnement
La dépendance énergétique de l'Europe
La Commission européenne a présenté sa vision d'une Union de l'Energie au niveau européen. Objectif ? Construire une politique commune pour assurer son indépendance énergétique. L'Europe consomme en effet plus qu'elle ne produit. Détails en infogr...

Transition énergétique : les Français veulent que le gouvernement sorte de l'ambiguïté

Actu Environnement
Transition énergétique : les Français veulent que le gouvernement sorte de l'ambiguïté
Le débat public sur la future PPE livre ses premières conclusions. Les Français souhaitent que le gouvernement ne reporte plus les décisions les plus délicates et mène une politique en accord avec les objectifs de la loi de transition énergétique.