L’Autorité de sûreté nucléaire est-elle trop sévère ?

Le Monde, le
L’Autorité de sûreté nucléaire est-elle trop sévère ?
L’ASN a demandé l’arrêt des quatre réacteurs de la centrale nucléaire du Tricastin tant que ne sera pas renforcée la digue qui la protège.
Articles qui devraient vous intéresser :

Nucléaire : la tension monte à l'Autorité de sûreté

Actu Environnement
Nucléaire : la tension monte à l'Autorité de sûreté
L'Autorité de sûreté nucléaire n'est pas sereine. Alors qu'elle doit faire face à des enjeux de sûreté majeurs, ses moyens restent restreints et la situation économique des exploitants n'est pas là pour la rassurer.

Nucléaire : 22 fraudes potentielles signalées à l'Autorité de sûreté

Actu Environnement
Nucléaire : 22 fraudes potentielles signalées à l'Autorité de sûreté
L'Autorité de sûreté nucléaire dresse un premier bilan de son plan de lutte contre les fraudes. Elle signale que 22 irrégularités lui ont été signalées en six mois via son nouveau dispositif dédié aux lanceurs d'alerte.

Démantèlement : l'Autorité de sûreté nucléaire refuse de valider l'estimation financière d'EDF

Actu Environnement
Démantèlement : l'Autorité de sûreté nucléaire refuse de valider l'estimation financière d'EDF
L'Autorité de sûreté nucléaire ne peut pas garantir l'exactitude de l'estimation financière des coûts de démantèlement réalisée par EDF. Elle n'a pas accès aux études de l'électricien et remet en cause certaines hypothèses trop optimistes.

Sûreté nucléaire en France : des incidents « persistants »

Le Monde
Sûreté nucléaire en France : des incidents « persistants »
L'Autorité de sûreté nucléaire pointe les dysfonctionnement de la filière et rappelle qu'un accident majeur est « possible ». Elle juge toutefois la situation « assez satisfaisante ».