Projet Cigeo : une étude fait état d'un potentiel géothermique "économiquement exploitable"

Actu Environnement, le
Par
#Energies
Projet Cigeo : une étude fait état d'un potentiel géothermique 'économiquement exploitable'
"L'étude réalisée par le cabinet suisse expert en géothermie Géowatt, à la demande du Comité local d'information et de suivi (CLIS) du Laboratoire souterrain de recherche sur la gestion des déchets radioactifs de Bure, en octobre 2013, montre clairement que l'on a de la géothermie économiquement exp...
Articles qui devraient vous intéresser :

Cigéo : pas de faute de l'Andra sur le potentiel géothermique selon la Cour de cassation

Actu Environnement
Cigéo : pas de faute de l'Andra sur le potentiel géothermique selon la Cour de cassation
La contestation judiciaire par six associations du projet de stockage géologique de déchets radioactifs Cigéo à Bure (Meuse), sur le fondement d'une dissimulation du potentiel géothermique du site, vient de connaître un coup d'arrêt. Par une dé...

Cigéo sous le coup des recours juridiques

Natura Sciences
Cigéo sous le coup des recours juridiques
- Le 23 mars, la Cour d'appel de Versailles a estimé que l’Andra n'a pas sous-estimé le potentiel géothermique de la couche géologique censée accueillir le projet Cigéo à Bure. Ce dernier doit stocker à 500 mètres de profondeur les déchets radioactifs les plus dangereux pour plusieurs...

Projet d'enfouissement nucléaire à Bure : les six associations antinucléaires déboutées

Le Monde
Projet d'enfouissement nucléaire à Bure : les six associations antinucléaires déboutées
L'Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs avait été assignée pour dissimulation du potentiel géothermique du projet de site d'enfouissement de déchets radioactifs, dans la Meuse.

Déchets radioactifs : les parlementaires demandent à l'Etat de s'investir dans le projet Cigéo

Actu Environnement
Déchets radioactifs : les parlementaires demandent à l'Etat de s'investir dans le projet Cigéo
Les parlementaires déplorent l'absence de soutien de l'Etat à Cigéo. Faute d'obtenir des réponses aux questions essentielles, les élus locaux sont las, explique l'Opesct chargé d'évaluer le plan de gestion des déchets radioactifs.