Défauts de la cuve EPR : les experts s'inquiètent depuis 2006

Actu Environnement, le
Par
#Gestion des risques
Défauts de la cuve EPR : les experts s'inquiètent depuis 2006
L'ASN a identifié dès 2006 le risque de défaut sur la cuve de l'EPR. En 2007 et 2011, Areva réalise des tests qui auraient pu attirer son attention, mais elle est restée confiante. Ce n'est qu'en 2014 que les essais demandés par l'ASN démontrent q...
Articles qui devraient vous intéresser :

Areva connaissait de longue date les anomalies de la cuve de l’EPR

Le Monde
Areva connaissait de longue date les anomalies de la cuve de l’EPR
Selon « Le Canard enchaîné », le groupe savait depuis 2006 que l’acier utilisé pour le couvercle de la cuve de son réacteur présentait des fragilités.

Cuve de l'EPR : l'Autorité de sûreté nucléaire lève le voile sur l'origine des anomalies

Actu Environnement
Cuve de l'EPR : l'Autorité de sûreté nucléaire lève le voile sur l'origine des anomalies
Pierre-Franck Chevet confirme que la nouvelle règlementation ESPN a permis de découvrir les défauts de la cuve de l'EPR. Mais, la réglementation n'est pas en cause, les nouvelles méthodes de travail d'Areva pouvant expliquer ces anomalies.

L’EPR de Flamanville franchit une étape cruciale

Le Monde
L’EPR de Flamanville franchit une étape cruciale
Malgré des défauts dans son acier, la cuve du réacteur ne présenterait aucun risque et doit recevoir, fin juin, le feu vert de l’Autorité de sûreté nucléaire.

L’EPR de Flamanville, un colosse au cœur mal trempé

Le Monde
no preview
l’EPR en construction sur le site de Flamanville (Manche) souffre d’une grave faiblesse: l’acier de sa cuve - le chaudron où se produit la fission des atomes - présente des défauts qui pourraient être rédhibitoires.