Quand la banquise craquelle, l'Arctique se pollue au mercure

Futura Sciences, le
Par
#climatologie #banquise #mercure #Pollution #Nasa
Quand la banquise craquelle, l'Arctique se pollue au mercure
Dans le monde entier, de plus en plus de mercure est émis dans l’atmosphère, mais c’est en Arctique que le risque de dépôt est le plus élevé. Lors d’une campagne de mesures de la Nasa, une équipe a découvert que lorsque la banquise se craquelle, le mercure atmosphérique est pompé jusqu’en surface, où ...
Articles qui devraient vous intéresser :

La banquise Arctique atteint son minimum annuel

Natura Sciences
La banquise Arctique atteint son minimum annuel
- Il semblerait que la banquise arctique ait atteint son étendue minimale de l'année le 17 septembre, selon le National Snow and Ice Data Center (NSIDC). Sur l’ensemble de l’Arctique, la banquise pluriannuelle couvrait ce jour 5,02 millions de km2 selon les chiffres préliminaires. Cet...

Réchauffement climatique : la banquise arctique a atteint son 2e plus bas minimum jamais enregistré

Futura Sciences
Réchauffement climatique : la banquise arctique a atteint son 2e plus bas minimum jamais enregistré
Mardi 15 septembre 2020, la banquise arctique a atteint son étendue minimale annuelle. La deuxième plus basse jamais enregistrée. Avec les vagues de chaleur, les feux de forêt ou encore le dégel du pergélisol, ce n’est qu’une conséquence de plus du réchauffement climatique en cours.

Arctique : le déclin de la banquise pourrait dégrader le climat

Futura Sciences
Arctique : le déclin de la banquise pourrait dégrader le climat
La fonte accélérée de la banquise arctique ne modifie pas seulement l’environnement polaire. De plus en plus d’études tendent vers l’idée que la fonte estivale de la glace de mer perturbe la circulation atmosphérique et joue un rôle dans le développement des événements climatiques...

Réchauffement climatique : fonte record de la banquise arctique en 2016 (MAJ)

Futura Sciences
Réchauffement climatique : fonte record de la banquise arctique en 2016 (MAJ)
Sur les premiers mois de l’année 2016, la banquise arctique a enregistré des fontes record. De nouvelles données, portant cette fois sur l’âge des glaces qui la constituent, semblent ajouter encore aux inquiétudes quant à sa capacité à survivre au réchauffement climatique.