Le pangolin a-t-il pu servir d’hôte intermédiaire au coronavirus 2019-nCoV ?

Le Monde, le
Le pangolin a-t-il pu servir d’hôte intermédiaire au coronavirus 2019-nCoV ?
L’hypothèse d’une transmission à l’homme par le mammifère le plus braconné au monde pour sa viande et ses écailles est avancée par une équipe chinoise.
Articles qui devraient vous intéresser :

« Le pangolin tient-il sa revanche avec le nouveau coronavirus ? »

Le Monde
« Le pangolin tient-il sa revanche avec le nouveau coronavirus ? »
L’animal, protégé, fait l’objet d’un vaste trafic international à destination de l’Asie. Il est soupçonné d’avoir servi d’hôte intermédiaire au nouveau coronavirus SARS-CoV-2. Une chance pour sa survie, s’interroge, dans sa chronique, Hervé Morin, chef adjoint du service...

2019-nCoV : un virus peu contagieux et dont la létalité est plutôt faible

Le Monde
2019-nCoV : un virus peu contagieux et dont la létalité est plutôt faible
EN UN GRAPHIQUE – Deux mois après le début de l’épidémie de 2019-nCoV, on commence à en savoir plus : dans 80 % des cas, l’infection est bénigne et seuls environ 2 % des infections sont létales.

Coronavirus 2019-nCoV : l’épidémie actuelle, nettement plus rapide que celle du SRAS de 2003

Le Monde
Coronavirus 2019-nCoV : l’épidémie actuelle, nettement plus rapide que celle du SRAS de 2003
EN UN GRAPHIQUE. La propagation du coronavirus de Wuhan s’accélère assez clairement, laissant craindre une aggravation de la situation sanitaire en Chine.

Faut-il avoir peur du coronavirus 2019-nCoV ?

Le Monde
Faut-il avoir peur du coronavirus 2019-nCoV ?
Le coronavirus qui sévit principalement en Chine présente des niveaux de mortalité et de contagiosité plutôt bas. Il peut désormais muter, disparaître ou devenir beaucoup plus dangereux. Explications.