William Nordhaus, un économiste du climat « loin des prévisions apocalyptiques »

Le Monde, le
William Nordhaus, un économiste du climat « loin des prévisions apocalyptiques »
Dans une tribune au « Monde », l’économiste André Fourçans estime que William Nordhaus, prix Nobel d’économie 2018, a le mérite d’apporter au débat public sur le réchauffement climatique une analyse économique permettant de mesurer les effets réels des politiques préconisées.
Articles qui devraient vous intéresser :

OK pour un réchauffement de 3,5 degrés : les étranges calculs du "prix Nobel d’économie"

Le Nouvel Observateur
OK pour un réchauffement de 3,5 degrés : les étranges calculs du 'prix Nobel d’économie'
William Nordhaus, qui travaille sur le lien entre croissance et climat, est-il un économiste écolo ? Pas vraiment. Les explications de l’économiste Antonin Pottier.

« Le Prix Nobel William Nordhaus a toujours promu une réduction très mesurée des émissions »

Le Monde
« Le Prix Nobel William Nordhaus a toujours promu une réduction très mesurée des émissions »
Le prix de la Banque de Suède décerné à l’économiste américain récompense une vision datée, alors que le réchauffement climatique exige un renouvellement intellectuel de la discipline, met en garde l’économiste Antonin Pottier dans une tribune au « Monde ».

Le « Nobel » d’économie attribué à deux Américains pour des travaux sur le changement climatique

Le Monde
Le « Nobel » d’économie attribué à deux Américains pour des travaux sur le changement climatique
Le prix de la Banque de Suède en sciences économiques a récompensé lundi les recherches de William Nordhaus et de Paul Romer, ancien économiste en chef de la Banque mondiale.

Pourquoi le changement climatique ne ruinera pas notre PIB

Terra Eco
Pourquoi le changement climatique ne ruinera pas notre PIB
Un réchauffement de 2,5°C n'entraînerait qu'une baisse de 0,2% à 2% du PIB selon le dernier rapport du Giec. Une broutille ? Non, à en croire l'économiste Stéphane Hallegatte, qui rappelle les limites de l'évaluation économique de l'impact. L'économiste Stéphane Hallegatte a participé...