Climat 2019. Valérie Cabanes : « Reconnaître la nature comme sujet de droit »

Le Monde, le
Climat 2019. Valérie Cabanes : « Reconnaître la nature comme sujet de droit »
La juriste spécialisée dans les droits de l’homme et le droit humanitaire, combat pour faire reconnaître l’écocide, ou crime contre l’environnement.
Articles qui devraient vous intéresser :

« Quand la nature est reconnue sujet de droit, cela permet de réguler des activités industrielles »

Le Monde
« Quand la nature est reconnue sujet de droit, cela permet de réguler des activités industrielles »
Pour la juriste Valérie Cabanes, le principe d’interdépendance qui régit le vivant – dont l’humanité fait partie – n’est tout simplement pas reconnu par le droit.

Reconnaissons la nature comme sujet de droit

Le Monde
Reconnaissons la nature comme sujet de droit
Pour la juriste Valérie Cabanes, il faut redéfinir les valeurs pivots de notre système juridique afin d’affirmer nos liens d’interdépendance avec les autres formes de vie.

Procès de Monsanto : « Porter atteinte à l’écosystème Terre, c’est menacer la paix, l’humanité »

Le Monde
Procès de Monsanto : « Porter atteinte à l’écosystème Terre, c’est menacer la paix, l’humanité »
Alors que la firme américaine est traduite devant un tribunal international citoyen, Valérie Cabanes, juriste et spécialiste des droits de l’homme et de la nature, défend l’inscription de l’écocide dans le droit international.

EN IMAGES. Des cabanes perchées qui n'abîment pas les arbres

Le Parisien
EN IMAGES. Des cabanes perchées qui n'abîment pas les arbres
Construire des cabanes est une activité qui permet de renouer avec la nature, même si trop souvent elle implique d'abîmer l'arbre en y plantant des clous et en coupant des branches. Le livre «...