Les malades du Sida réclament le droit à l’oubli

Le Figaro, le
Par
Les malades du Sida réclament le droit à l’oubli
Les séropositifs sous traitement sont toujours obligés de payer des surprimes auprès des assurances et n’ont pas accès à certains métiers ou soins. Alors qu’ils ne peuvent plus transmettre le virus s’ils sont bien traités et que leur espérance de vie a considérablement augmenté, ils demandent le droit à l’oubli.
Articles qui devraient vous intéresser :

Georgette, en rémission du sida depuis 12 ans: "Moi, je parle de guérison"

L'express
no preview
Georgette*, 46 ans, découvre en 2001 qu'elle est séropositive. Traitée pendant deux ans par des antirétroviraux, elle réalise après l'arrêt du traitement que son corps résiste au virus du sida. Son cas est un espoir, pour les malades et pour la recherche.

Cancer : le « droit à l'oubli » fait ses premiers pas

Le Figaro
Cancer : le « droit à l'oubli » fait ses premiers pas
Les emprunteurs n'auront plus à déclarer certains cancers ou une hépatite C une fois guéris.

Essai prometteur d'un vaccin français contre le sida

Le Figaro
Essai prometteur d'un vaccin français contre le sida
Une start-up de Sophia Antipolis a testé l'efficacité de son traitement sur 48 malades à l'hôpital de la Conception à Marseille.

L'AFM-Téléthon pour un nouveau droit des malades

Le Figaro
L'AFM-Téléthon pour un nouveau droit des malades
L'AFM-Téléthon propose d'inscrire dans la loi le droit, pour toute personne souffrant d'une maladie chronique grave, «à un accompagnement sanitaire, social et administratif».