Sera-t-il question de démographie à la COP 21 ?

Notre Planète, le
Sera-t-il question de démographie à la COP 21 ?
À la veille de COP 21 (Conférence des Nations unies sur les changements climatiques qui se tiendra à Paris du 30 novembre au 11 décembre 2015), il convient de rappeler combien l'avenir de notre planète est entre nos mains, bien en-deçà de ses conditions climatiques. Les problèmes majeurs qui sont posés à l'humanité ne sont-ils pas en effet le résultat de l'aveuglement et du manque de courage des responsables de tous les pouvoirs, face aux problèmes que pose notre démographie ? Il suffit pour s'en rendre compte de considérer le mutisme obstiné de la plupart d'entre eux à propos d'une population mondiale passée, en un peu plus d'un siècle, de 1 à 7 milliards d'êtres humains et promettant de ne pas en rester là. Car qui consomme, détruit, dégrade, et pollue, sinon ces...
Articles qui devraient vous intéresser :

La démographie condamne-t-elle la COP21 ?

Natura Sciences
La démographie condamne-t-elle la COP21 ?
- Comment interpréter l’absence stricte du mot « démographie » dans le texte de l’accord signé à Paris à l’issue de la COP21 alors que c’est précisément par elle et pour elle que doit être apportée « une riposte efficace et progressive à la menace pressante des changements...

Une nouvelle théorie sur la (quasi) disparition des habitants de l’île de Pâques

L'avenir
Une nouvelle théorie sur la (quasi) disparition des habitants de l’île de Pâques
Une équipe d’archéologues remet en question l’écocide de l’île de Pâques. L’arrivée des Européens seraient en réalité la cause d’une chute massive de la démographie.

Pourquoi la démographie chinoise ne se relèvera pas

Le Monde
Pourquoi la démographie chinoise ne se relèvera pas
La fin de la politique de l’enfant unique devrait permettre la naissance de 50 millions d’enfants en Chine d’ici à 2029, mais ce ne sera pas suffisant pour enrayer le vieillissement de la population.

Michel Serres : « Le monde de demain sera autre. Il sera et meilleur et pire. Il sera ce que nous en ferons »

Terra Eco
Michel Serres : « Le monde de demain sera autre. Il sera et meilleur et pire. Il sera ce que nous en ferons »
Le nouveau monde est en train de se construire, mais il ne verra pas le jour sans la nature, la solidarité, l'économie renouvelée, estime le philosophe. Il croit en l'inventivité de chacun et n'oublie pas d'aborder l'actualité, notamment la question de l'accueil des migrants. Entretien.