Actualisation de l'état des lieux des masses d'eau : le ministère de la Transition écologique précise le cadre

Actu Environnement, le
Par
#Eau
Actualisation de l'état des lieux des masses d'eau : le ministère de la Transition écologique précise le cadre
Le ministère de la Transition écologique et solidaire encadre dans un guide les méthodes pour réaliser la mise à jour de l'état des milieux des masses d'eau du dernier cycle prévu par la DCE. Un des objectifs : harmoniser les approches des bassins.
Articles qui devraient vous intéresser :

Eutrophisation des masses d'eau : l'Etat demande une révision rapide des zones sensibles

Actu Environnement
 Eutrophisation des masses d'eau : l'Etat demande une révision rapide des zones sensibles
Le ministère de la transition écologique demande aux préfets de lancer rapidement la révision des zones sensibles à l'eutrophisation. Un des enjeux ? Rentrer dans les clous européens pour la conformité des stations d'épuration.

Contrat de transition écologique : l'Etat généralise la démarche d'accompagnement des territoires

Actu Environnement
Contrat de transition écologique : l'Etat généralise la démarche d'accompagnement des territoires
Le ministère de la Transition écologique annonce la généralisation des contrats de transition écologique. Une plateforme est lancée pour recruter 40 territoires d'ici l'été. Les pouvoirs publics dressent aussi un premier bilan de la démarche.

Eau : une note technique précise le suivi des substances chimiques dans le biote

Actu Environnement
Eau : une note technique précise le suivi des substances chimiques dans le biote
Le ministère de la Transition écologique a publié une note technique précisant la mise en oeuvre du suivi des substances de l'état chimique des eaux de surface dans une nouvelle matrice de surveillance, le biote. Elle précise les modalités de su...

Climat : de jeunes Français tentent de se mettre en ordre de marche

Le Monde
Climat : de jeunes Français tentent de se mettre en ordre de marche
Des étudiants se rassembleront, vendredi, devant le ministère de la transition écologique et solidaire à Paris, où ils liront un manifeste appelant l’Etat à « déclarer l’état d’urgence écologique et sociale ».