Coronavirus : le Danemark va déterrer 4 millions de visons

Le Parisien, le
Coronavirus : le Danemark va déterrer 4 millions de visons
Abattus pour lutter contre la circulation d’une nouvelle souche du coronavirus, les visons enterrés risquent désormais de polluer les eaux environnantes.
Articles qui devraient vous intéresser :

Le Danemark interdit l’élevage de visons et prévoit d’exhumer 4 millions de cadavres

Courrier International
Le Danemark interdit l’élevage de visons et prévoit d’exhumer 4 millions de cadavres
La prolifération d’une mutation du Covid-19 dans les élevages de visons danois a poussé le gouvernement à faire exterminer des millions d’animaux et à mettre à l’arrêt la filière. Alors que les cadavres menacent de polluer les sols, le gouvernement s’engage à exhumer puis à...

Les corps des visons abattus et enterrés à cause du coronavirus remontent à la surface

Futura Sciences
Les corps des visons abattus et enterrés à cause du coronavirus remontent à la surface
C’est une vision d’horreur à laquelle assistent les Danois depuis cette semaine : des visons abattus dans le cadre de la lutte contre le coronavirus et enterrés dans d’immenses fosses communes remontent à la surface, tels des zombies revenus d’entre les morts. « Lorsque les corps se...

Covid-19 : l’abattage de 1.000 visons dans un élevage contaminé en Eure-et-Loir choque

Natura Sciences
Covid-19 : l’abattage de 1.000 visons dans un élevage contaminé en Eure-et-Loir choque
- Les ministères de l'Agriculture et de l'Environnement ont ordonné l'abattage de 1.000 visons d'un élevage d'Eure-et-Loir. Cette demande fait suite à la détection d'une mutation de la Covid-19, qui touche les animaux élevés pour leur fourrure. Plusieurs millions de visons ont ainsi été...

Aux Pays-Bas, des visons auraient bien contaminé des humains

Courrier International
Aux Pays-Bas, des visons auraient bien contaminé des humains
Trois semaines après la découverte de visons malades dans deux exploitations du pays où ils sont élevés pour leur fourrure, les autorités néerlandaises qualifient de “plausible” une contamination depuis les visons vers l’homme.