Artificialisation des sols : Jean Castex demande aux préfets d'agir via l'aménagement commercial

Actu Environnement, le
Par
#Aménagement
Artificialisation des sols : Jean Castex demande aux préfets d'agir via l'aménagement commercial
Le moratoire sur les zones commerciales en périphérie prend la forme d'une instruction aux préfets chargés d'agir via les autorisations d'aménagement commercial. Loin pour l'instant du dispositif coercitif réclamé par la Convention citoyenne.
Articles qui devraient vous intéresser :

L'artificialisation des sols dans les Dom est déconnectée de la tendance métropolitaine

Actu Environnement
L'artificialisation des sols dans les Dom est déconnectée de la tendance métropolitaine
Concernant l'artificialisation des sols, les tendances en métropole et dans les départements d'Outre-mer (DOM) ne suivent pas les mêmes évolutions, selon l'observatoire national de l'artificialisation. Ce dernier a mis à jour les données de l'arti...

L'artificialisation des sols progresse de nouveau en France

Actu Environnement
L'artificialisation des sols progresse de nouveau en France
L'artificialisation des sols ne diminue pas en France, selon un rapport publié par le Cerema (Centre d'études et d'expertise sur les risques, l'environnement, la mobilité et l'aménagement), qui s'appuie sur les chiffres qui vont du 1er janvier 200...

Artificialisation des sols : le comité pour l'économie verte recommande de réformer la taxe d'aménagement

Actu Environnement
Artificialisation des sols : le comité pour l'économie verte recommande de réformer la taxe d'aménagement
Pour lutter efficacement contre l'artificialisation des sols, le comité pour l'économie verte propose de passer au crible les exonérations de taxe d'aménagement. De nouvelles, favorables à l'économie des sols, pourraient être créées.

La lutte contre l'artificialisation des sols nécessite d'alléger la taxation du foncier non-bâti

Actu Environnement
La lutte contre l'artificialisation des sols nécessite d'alléger la taxation du foncier non-bâti
Alors que le gouvernement vient d'annoncer un objectif de zéro artificialisation nette des sols, Guillaume Sainteny explique que le statut du fermage et la fiscalité actuelle entravent les progrès en ce sens.