Pollution de l'air : que respire-t-on quand on prend le métro ?

Le Point, le
#Sciences
Pollution de l'air : que respire-t-on quand on prend le métro ?
Les métros contribuent à limiter la pollution de l'air sur toute la planète. Mais la qualité de l'air varie selon les villes et même les stations.
Articles qui devraient vous intéresser :

Faut-il arrêter de respirer quand on prend le métro ?

Terra Eco
Faut-il arrêter de respirer quand on prend le métro ?
A Paris, l'air du métro est plus pollué que celui du périphérique. D'où vient cette pollution ? Quel est son impact ? Réponses en chiffres et en graphiques. « Ne respire pas dans le métro, tu risques très fort de te faire polluer. » Le lapin du métro parisien pourrait se doter d'un...

Pollution dans le métro : une étude alerte sur les particules ultrafines

Le Parisien
Pollution dans le métro : une étude alerte sur les particules ultrafines
L’association Respire dévoile ce mercredi matin les résultats d’une série de mesures faites avec le CNRS sur la présence de particules polluantes dans le métro. Elle s’inquiète pour la santé des voyageurs et salariés.

Auto, métro ou vélo : où respire-t-on le moins d'air pollué ?

Le Monde
Auto, métro ou vélo : où respire-t-on le moins d'air pollué ?
Les cyclistes sont moins exposés à la pollution que les automobilistes en raison de l'absence d'environnement confiné et de la possibilité de s'éloigner  du flux de circulation.

Dans le métro et le RER, un air jusqu’à dix fois plus pollué qu’à l’extérieur

Le Monde
Dans le métro et le RER, un air jusqu’à dix fois plus pollué qu’à l’extérieur
Selon le CNRS et l’association Respire, les quais concentrent les plus forts taux de particules ultrafines, en raison du freinage des rames.