Véhicules électriques : et si les français n’en voulaient tout simplement pas ?

Automobile Propre, le
Par
#Voiture électrique #France #Ventes de voitures électriques
Véhicules électriques : et si les français n’en voulaient tout simplement pas ?
Autonomie jugée trop faible, peur du changement, trop cher, incertitude concernant la durée de vie de la batterie, offre de véhicule insuffisante, manque de bornes de recharge, etc... les raisons ne manquent pas lorsqu'il s'agit d'expliquer le flop actuel des VE en France.
Articles qui devraient vous intéresser :

Recharge de véhicules électriques : Engie rachète le néerlandais EV-Box

Actu Environnement
Recharge de véhicules électriques : Engie rachète le néerlandais EV-Box
L'énergéticien français Engie a annoncé, le 14 mars, l'acquisition du néerlandais EV-Box, spécialisé dans les solutions de recharge de véhicules électriques. Avec plus de 40.000 bornes en service à travers le monde, l'entreprise compte parmi les l...

La France passe le cap des 100.000 véhicules électriques en circulation

Automobile Propre
La France passe le cap des 100.000 véhicules électriques en circulation
Selon l’AVERE France, le marché français des véhicules particuliers et utilitaires 100 % électriques vient de franchir le seuil symbolique des 100.000 immatriculations. Une première pour un pays européen.

Recharge rapide de véhicules électriques : Nexans investit dans IES

Actu Environnement
Recharge rapide de véhicules électriques : Nexans investit dans IES
Le fabricant français de câbles Nexans a annoncé, le 15 janvier, investir dans le groupe IES (Intelligent Electronic Systems), expert mondial de solutions de recharge rapide pour les véhicules électriques. Cet investissement s'inscrit dans le ca...

Le nombre de véhicules électriques atteint des records en 2016... Mais ça ne suffit pas

La Tribune
Le nombre de véhicules électriques atteint des records en 2016... Mais ça ne suffit pas
L'an dernier, les véhicules électriques étaient 2 millions à sillonner les routes du monde. Un nombre record bien que cela ne représente que 0.2% des véhicules légers en circulation.