Pétrole : les prix baissent avant même que le brut iranien n'arrive

Le Monde, le
Pétrole : les prix baissent avant même que le brut iranien n'arrive
Vers 12 heures, lundi, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en janvier valait 108,95 dollars sur l'Intercontinental Exchange de Londres, en baisse de 2,10 dollars par rapport à la clôture de vendredi.
Articles qui devraient vous intéresser :

Les Etats-Unis durcissent le ton contre l’Iran, les prix du pétrole s’envolent

Le Monde
Les Etats-Unis durcissent le ton contre l’Iran, les prix du pétrole s’envolent
L’administration Trump doit annoncer lundi qu’elle ne veut pas renouveler les exemptions aux pays qui importent du brut iranien.

Nucléaire iranien : les points de blocage

Le Monde
Nucléaire iranien : les points de blocage
A l’approche de la date butoir du 30 juin pour parvenir à un accord sur le nucléaire iranien, le secrétaire d’Etat américain, John Kerry, est arrivé à Vienne pour rencontrer son homologue iranien, Mohammad Javad Zarif.

Déversement de pétrole brut à Lévis

Le Devoir
Déversement de pétrole brut à Lévis
Québec -- Un déversement de pétrole brut est survenu mercredi matin à la raffinerie Jean-Gaulin de...

Prix du pétrole : « La décrépitude du Venezuela n’a pas été perdue pour tout le monde »

Le Monde
Prix du pétrole : « La décrépitude du Venezuela n’a pas été perdue pour tout le monde »
La production de brut du pays s’est effondrée participant à la hausse des cours du pétrole. Un changement de régime pourrait-il changer la donne, s’interroge dans sa chronique, Philippe Escande, éditorialiste économique au « Monde ».