Protection de la haute mer : un accord timide mais précieux à l'ONU

Futura Sciences, le
Par
#océanographie
Protection de la haute mer : un accord timide mais précieux à l'ONU
L’océan mondial situé au-delà des eaux territoriales aura un jour un statut juridique grâce à l’accord historique obtenu aux Nations Unies. Historique mais modeste : il ne s’agit que de lancer des négociations pour que la haute mer devienne un jour un bien commun, même pour les pays qui n’y...
Articles qui devraient vous intéresser :

Un appel pour sauver la haute mer, un « Etat en déliquescence »

Le Monde
Un appel pour sauver la haute mer, un « Etat en déliquescence »
La haute mer a un besoin urgent de protection, clame la Commission océan mondial, une instance composée de politiques de premier rang.

La chronique de...Nicolas Vanier

Le Parisien
La chronique de...Nicolas Vanier
« En matière d’environnement, la prise de conscience est encore bien timide. Aujourd’hui tout le monde est d’accord sur la nécessité d’agir, mais individuellement les gens se sentent désemparés devant...

Protéger les océans, une nécessité urgente

Greenpeace
Protéger les océans, une nécessité urgente
À l’heure où les Nations unies se réunissent à New York pour amorcer des négociations sur la protection de la haute-mer, Paul Ruzycki, capitaine de notre bateau Esperanza, lance un cri d’alarme. Il nous explique pourquoi il est plus que jamais urgent de préserver la haute-mer, cet espace...

Agrocarburants : l'Europe valide une réforme timide

Actu Environnement
Agrocarburants : l'Europe valide une réforme timide
Le Parlement vient de valider l'accord conclu avec le Conseil au sujet de la révision des textes européens visant les agrocarburants. Le compromis, plutôt favorable aux industriels français, ne satisfait pas les ONG et certains eurodéputés.