Les pesticides commercialisés seraient jusqu'à 1000 fois plus toxiques que les évaluations officielles

Notre Planète, le
Les pesticides commercialisés seraient jusqu'à 1000 fois plus toxiques que les évaluations officielles
On savait que les substances actives des pesticides étaient reodutables pour l'environnement et la santé, mais une nouvelle étude scientifique montre que le cocktail de produits chimiques proposé par les produits pesticides commercialisés sont des centaines de fois plus toxiques pour des cellules humaines que la seule matière active !
Articles qui devraient vous intéresser :

Les pesticides serait jusqu’à 1000 fois plus toxiques que prévu

Bio à la Une
Les pesticides serait jusqu’à 1000 fois plus toxiques que prévu
Les pesticides serait jusqu’à 1000 fois plus toxiques que prévu - © rayman7 Une récente étude scientifiue du professeur Séralini tend à démontrer que les pesticides seraient jusqu'à mille fois plus toxiques que prévu. Une étude choc qui relance le débat national sur...

Les pesticides seraient jusqu’à 1000 fois plus toxiques que prévu

Bio à la Une
Les pesticides seraient jusqu’à 1000 fois plus toxiques que prévu
Les pesticides serait jusqu’à 1000 fois plus toxiques que prévu - © rayman7 Une récente étude scientifique du professeur Séralini tend à démontrer que les pesticides seraient jusqu'à mille fois plus toxiques que prévu. Une étude choc qui relance le débat national sur...

Les pesticides, « deux à mille fois plus toxiques » qu’annoncé, dit une étude

Rue89

    Les pesticides, « deux à mille fois plus toxiques » qu’annoncé, dit une étude
Le biologiste Gilles-Eric Séralini, déjà à l’origine de l’étude controversée mettant en cause le maïs OGM NK 603 et le pesticide Roundup de Monsanto en 2012, remet le couvert. Avec ses collègues de l’université de Caen et du Comité de recherche et d’information indépendantes sur...

Les espèces disparaissent 1000 fois plus vite qu'avant l'arrivée de l'humain

Le Devoir
Les espèces disparaissent 1000 fois plus vite qu'avant l'arrivée de l'humain
Les espèces de plantes et d'animaux s'éteignent 1000 fois plus vite qu'avant l'arrivée des humains, et le monde est sur le point de connaître une sixième grande extinction, affirme une nouvelle étude rendue publique jeudi.