Rémi Fraisse : convergence entre facs et lycées attendue

Le Monde, le
Rémi Fraisse : convergence entre facs et lycées attendue
Près de 200 jeunes se sont réunis en assemblée générale sur le campus de l'université Rennes-II, malgré sa fermeture pour « raisons de sécurité » afin d'empêcher cette réunion consacrée aux suites de la mort de Rémi Fraisse et aux « violences policières ».
Articles qui devraient vous intéresser :

Une vingtaine de lycées bloqués à Paris en hommage à Rémi Fraisse

Le Monde
Une vingtaine de lycées bloqués à Paris en hommage à Rémi Fraisse
Une vingtaine de lycées de la capitale étaient bloqués jeudi matin pour manifester « contre les violences policières » après la mort de Rémi Fraisse.

Des lycées bloqués à Paris, en hommage à Rémi Fraisse

Le Monde
Des lycées bloqués à Paris, en hommage à Rémi Fraisse
Une vingtaine de lycées parisiens étaient bloqués, dont au moins cinq totalement, par des manifestants indignés par la mort du jeune manifestant tué par une grenade offensive sur le chantier du barrage du Sivens.

Nouveaux blocages de lycées à Paris en hommage à Rémi Fraisse

Le Monde
Nouveaux blocages de lycées à Paris en hommage à Rémi Fraisse
La mobilisation semblait moindre que la veille, où 29 établissements ont été touchés dont 15 totalement bloqués.

A Rémi Fraisse, notre fils mort il y a un an

Le Monde
A Rémi Fraisse, notre fils mort il y a un an
Le 26 octobre 2014, Rémi, 21 ans, était tué par un tir de grenade lancé par les gendarmes, lors d’une manifestation contre le projet de barrage à Sivens. Un an plus tard, Jean-Pierre Fraisse, Véronique Voiturier et Chloé Fraisse demandent que toute la lumière soit faite.