Subventions au charbon : Hollande zappe sa promesse

Le Nouvel Observateur, le
Par
#Planète
Subventions au charbon : Hollande zappe sa promesse
Le président avait promis de couper les aides à l’export accordées aux centrales à charbon, très émettrices de gaz à effet de serre. Mais son ambition a sauté sur une mine… de charbon.
Articles qui devraient vous intéresser :

Fin des subventions françaises au charbon !

Natura Sciences
Fin des subventions françaises au charbon !
- C'était une attente forte des écologistes. A l'occasion de son discours d'ouverture à la Conférence environnementale, François Hollande a annoncé la suppression des subventions de la Compagnie française d'assurance pour le commerce extérieur (Coface) pour le développement du charbon hors...

Malgré sa promesse, Donald Trump ne pourra pas enrayer le déclin du charbon aux Etats-Unis

Le Monde
Malgré sa promesse, Donald Trump ne pourra pas enrayer le déclin du charbon aux Etats-Unis
Le président élu veut relancer la production dans les mines de charbon et ainsi recréer des milliers d’emplois. Un discours démagogique qui se heurtera rapidement à la réalité.

Les subventions aux énergies fossiles engendrent des coûts sanitaires six fois supérieurs

Actu Environnement
Les subventions aux énergies fossiles engendrent des coûts sanitaires six fois supérieurs
Les subventions aux combustibles fossiles coûtent six fois plus que prévu aux Etats. En plus de l'argent versée aux producteurs de pétrole, gaz ou charbon, les pays sont contraints de payer pour contrer les effets sanitaires néfastes engendrés.

Fin des aides au charbon : «Les emplois perdus chez Alstom seront plus que compensés par les renouvelables»

Liberation
Fin des aides au charbon : «Les emplois perdus chez Alstom seront plus que compensés par les renouvelables»
L'ancien ministre délégué au Développement Pascal Canfin se félicite de la confirmation par le gouvernement, jeudi, de la promesse présidentielle de supprimer les crédits à l'export de la France aux centrales à charbon. Il explique à «Libération» pourquoi il s'agit d'une décision...