Quand le Brésil recule sur la protection de la forêt amazonienne

Greenpeace, le
Par
Quand le Brésil recule sur la protection de la forêt amazonienne
Menace sur une immense zone forestière encore intacte Déforestation récente dans l’État d’Amazonas. L’équipe de Greenpeace Brésil a survolé la zone pour documenter ce recul du gouvernement brésilien en matière de protection des forêts amazoniennes. Les zones visées sont situées dans une région stratégique où l’on retrouve encore de grandes aires forestières intactes. Elles sont aujourd’hui protégées, mais si elles sont ouvertes à l’exploitation, au déboisement ou à la construction de méga-infrastructures, de nombreux services environnementaux et une biodiversité essentielle seront perdus. Déjà en 2016, la déforestation dans l’État d’Amazonas a augmenté de 54 % par rapport à l’année précédente. Les défenseurs du projet...
Articles qui devraient vous intéresser :

Déforestation en Amazonie : + 29 % en un an

Futura Sciences
Déforestation en Amazonie : + 29 % en un an
Pour la deuxième année consécutive, la forêt amazonienne au Brésil a connu un accroissement de la déforestation. En 2016, celle-ci a augmenté de 29 % par rapport à l’année précédente, laquelle avait déjà enregistré une forte hausse. Plusieurs associations écologistes dénoncent la...

Ce chef indien qui combat la déforestation au prix de sa vie

Le Monde
Ce chef indien qui combat la déforestation au prix de sa vie
Alliant culture ancestrale et méthodes high tech, Almir Narayamoga Suruí lutte pour préserver la forêt amazonienne au Brésil, notamment en finançant la protection des arbres.

Brésil : Coup de machette dans l’eau

Le Monde
Brésil : Coup de machette dans l’eau
Belo Monte, en pleine forêt amazonienne, sera le troisième plus grand barrage au monde. Le Brésil, qui soutient ce projet pharaonique, s’est longtemps heurté à la résistance des Indiens. Aujourd’hui, leurs communautés sont divisées.

Un « gang » de déforestation arrêté au Brésil

Terra Eco
no preview
Les autorités brésiliennes ont arrêté huit personnes suspectées d'exploiter illégalement la forêt amazonienne. Ces membres d'un « gang » criminel, dont six personnes sont encore recherchées, sont décrits au Brésil comme « les plus grands destructeurs » de cette forêt équatoriale....