Pics de pollution et exposition chronique : quels risques pour la santé ?

Le Monde, le
Pics de pollution et exposition chronique : quels risques pour la santé ?
Les professionnels de la santé sont unanimes : les pics de pollution sont moins dangereux que l'exposition quotidienne aux particules fines.
Articles qui devraient vous intéresser :

« Davantage que les pics, la pollution chronique a le plus fort impact sur la santé »

Le Monde
« Davantage que les pics, la pollution chronique a le plus fort impact sur la santé »
A Paris, entre 2007 et 2010, les pics ont été responsables de 7 % de la mortalité et des hospitalisations cardiaques liées à la pollution de l’air, les 93 % restantes étant provoquées par la pollution quotidienne

Le pic de pollution est terminé... mais pas les dégâts sur la santé

Le Figaro
Le pic de pollution est terminé... mais pas les dégâts sur la santé
Paris est redescendu sous le seuil d’alerte de concentration en particules fines. Mais attention à ne pas se réjouir trop vite: c’est l’exposition chronique à la pollution de fond qui fait le plus de dégâts sur notre santé.

Pourquoi la circulation alternée ne suffit pas contre la pollution de l’air

Le Monde
Pourquoi la circulation alternée ne suffit pas contre la pollution de l’air
Cette mesure d’urgence, qui permet de contrer les pics mais pas la pollution chronique, ne cible pas les véhicules les plus polluants.

Air : Grenoble mise sur la restriction de circulation lors des pics de pollution

Actu Environnement
Air : Grenoble mise sur la restriction de circulation lors des pics de pollution
Grenoble est la première métropole régionale à restreindre la circulation automobile lors des pics de pollution. Le dispositif s'appuie sur la loi de transition énergétique et concerne les 49 communes de l'agglomération.