La France décide de tuer 36 loups, en infraction avec la loi et contre l'avis des Français

Notre Planète, le
La France décide de tuer 36 loups, en infraction avec la loi et contre l'avis des Français
La chasse aux loups continue en France, au mépris de la loi et de l'avis des Français. Ainsi, la Ministre de l'écologie vient de publier deux arrêtés fixant les conditions de tirs et le nombre de loups pouvant être tués pour la période 2015-2016. Ces mesures entérinent une politique de destruction dictée par les lobbies agricoles et cynégétiques. Plusieurs associations de défense des animaux et de la biodiversité demandent le retrait de ces arrêtés et portent plainte contre la France.
Articles qui devraient vous intéresser :

Débat : faut-il tuer davantage de loups ?

Le Parisien
Débat : faut-il tuer davantage de loups ?
Quarante-neuf zones de présence permanente, une population estimée à près de 300 individus qui chassent en meute ou en solitaire. Depuis leur retour en France en 1992, les loups ne cessent d'agrandir leur...

Le gouvernement multiplie les abattages de loups

Le Monde
Le gouvernement multiplie les abattages de loups
L’Etat a autorisé les préfets à tuer deux loups supplémentaires d’ici à juin, en plus des 36 spécimens déjà abattus en neuf mois. Les associations dénoncent « la mise en péril de l’espèce ».

Les éleveurs pourront abattre des loups sous certaines conditions

Le Monde
Les éleveurs pourront abattre des loups sous certaines conditions
L'Assemblée a autorisé les éleveurs à tuer des loups en cas d'attaque, dans des zones déterminées et pour une durée maximale d'un an.

Pourquoi il est possible de tuer des loups alors qu'il s'agit d'une espèce protégée

Actu Environnement
Pourquoi il est possible de tuer des loups alors qu'il s'agit d'une espèce protégée
Le Gouvernement s'apprête à signer un arrêté portant le nombre de loups à abattre à 42 sur une année alors que l'espèce est strictement protégée. La conformité au droit communautaire pose question.