Les transferts de technologies bas carbone n’ont pas attendu la COP21

Le Monde, le
Les transferts de technologies bas carbone n’ont pas attendu la COP21
En dépit de l’absence de coordination internationale, les technologies vertes se diffusent déjà largement vers les pays en développement dans lesquels elles sont aujourd’hui utiles, expliquent Antoine Dechezleprêtre et Matthieu Glachant.
Articles qui devraient vous intéresser :

La COP21 va-t-elle faire avancer la question du prix carbone?

Challenges
La COP21 va-t-elle faire avancer la question du prix carbone?
Le sujet du prix du carbone, qui vise à favoriser les investissements dans des technologies plus sobres, va revenir sur la table lors de la COP21 même s'il est d'ores et déjà exclu que les 196 pays présents...

Imposer un prix du carbone, un sujet au cœur des débats... mais hors COP21

Le Parisien
Imposer un prix du carbone, un sujet au cœur des débats... mais hors COP21
Le sujet du prix du carbone, qui vise à favoriser les investissements dans des technologies plus sobres, restera en dehors des négociations climat de la COP21, malgré les nombreux appels en faveur d'un...

Technologies bas carbone, la recette de l'AIE pour sauver le climat

Actu Environnement
Technologies bas carbone, la recette de l'AIE pour sauver le climat
L'Agence internationale de l'énergie a publié la version 2015 de son Energy Technology Perspectives. Un plaidoyer pour le soutien aux technologies bas-carbone et leur déploiement dans les pays émergents.

COP21 : 100 milliards de dollars par an dès 2020

Natura Sciences
COP21 : 100 milliards de dollars par an dès 2020
- A Copenhague en 2009, les pays développés se sont engagés à donner 100 milliards de dollars par an à partir de 2020 aux pays en développement afin de s'adapter au changement climatique et favoriser les technologies bas carbone. Mais ces 100 milliards tardent à être formalisés. Cet...