Comment le capitalisme va croquer l'économie du partage

Terra Eco, le
Par
Comment le capitalisme va croquer l'économie du partage
L'économie du partage connaît un essor fulgurant. Et fait de plus en plus d'envieux. Entre les entreprises traditionnelles qui la récupèrent et les start-up du domaine qui utilisent les outils du capitalisme, les frontières sont devenues floues.
Articles qui devraient vous intéresser :

On a visité le « supermarché socialiste » de New York

Rue89

    On a visité le « supermarché socialiste » de New York
Pas cher, bio et malin : un supermarché new‑yorkais géré par ses clients prospère depuis quarante ans. Le concept doit être décliné à Paris. Visite guidée d'un lieu sans pareil.

Etre ou avoir ? Pour une économie de services

Le Monde
Etre ou avoir ? Pour une économie de services
Pour Didier Schmitt, conseiller scientifique du président de la Commission européenne, la croissance ne sera durable que si une économie de partage de services remplace le modèle de la propriété des objets consommés.

Airbnb, Uber : l'économie du partage rattrapée par la loi

Terra Eco
Airbnb, Uber : l'économie du partage rattrapée par la loi
Dans les rues de Paris, Londres et Madrid, les chauffeurs de taxis manifestent leur colère contre Uber qu'ils accusent de disposer d'avantages déloyaux. Ailleurs plusieurs services de l'économie collaborative sont menacés par les autorités.

Economie du partage : le gain environnemental n'est pas toujours au rendez-vous

Actu Environnement
Economie du partage : le gain environnemental n'est pas toujours au rendez-vous
Selon l'Iddri, l'économie de service ou la mutualisation ne sont pas toujours vertueuses. Le comportement des acteurs joue sur l'impact environnemental de la démarche. Il propose des pistes pour inciter les modèles les plus exemplaires.