"Arctic-Sunrise" : les Pays-Bas font appel au tribunal international du droit de la mer

Le Monde, le
'Arctic-Sunrise' : les Pays-Bas font appel au tribunal international du droit de la mer
Les membres de l'équipage, dont vingt-six sont des ressortissants étrangers, ont été incarcérés et inculpés de "piraterie", un crime passible de quinze ans de prison en Russie.
Articles qui devraient vous intéresser :

Le Tribunal international du droit de la mer ordonne la mainlevée de l’Arctic Sunrise et la libération de l’équipage

Greenpeace
Le Tribunal international du droit de la mer ordonne la mainlevée de l’Arctic Sunrise et la libération de l’équipage
C’est une très bonne nouvelle que nous venons d’apprendre : le Tribunal international du droit de la mer (TIDM) vient de statuer en notre faveur en ordonnant à la Fédération de Russie de procéder à la mainlevée de l’Arctic Sunrise et à la libération des 28 militants, du photographe...

30 de l’Arctique : tous libérés, mais pas disculpés

Greenpeace
30 de l’Arctique : tous libérés, mais pas disculpés
Aujourd’hui, le dernier des 30 de l’Arctique à avoir obtenu une libération sous caution, l’Australien Colin Russell, a pu quitter le centre de détention de Saint-Pétersbourg et rejoindre ses proches. Bien qu’ils aient à présent tous été libérés, ils n’ont toujours pas pu...

EXCLU | Francesco Pisanu, militant français de Greenpeace libéré par les autorités russes, parle pour la première fois

France Info
EXCLU | Francesco Pisanu, militant français de Greenpeace libéré par les autorités russes, parle pour la première fois
TEMOIGNAGE EXCLUSIF | Le militant français de l'Arctic Sunrise, arraisonné par les autorités russes, a été libéré vendredi. Actuellement à Saint-Petersbourg, dans un lieu tenu secret, il n'est pas entièrement libre de ses mouvements, après plus de deux mois de détention provisoire.

Un tribunal de l’ONU ordonne la libération des militants de Greenpeace détenus en Russie

Le Devoir
Un tribunal de l’ONU ordonne la libération des militants de Greenpeace détenus en Russie
Le tribunal international du droit de la mer a ordonné vendredi à la Russie de laisser partir les militants de Greenpeace qu’elle a arrêtés en septembre, ce qu’ont immédiatement refusé de faire les autorités judiciaires du pays. Le Montréalais Alexandre Paul a pour sa part pu quitter sa...