L'impressionnante fonte de la banquise arctique [vidéo]

Notre Planète, le
L'impressionnante fonte de la banquise arctique [vidéo]
L'océan arctique (pôle nord) est habituellement dominé par de la glace de mer qui s'accumule d'année en année, et qui reste en place pendant des années, même si son épaisseur et son étendue varie en fonction de la saison. Or, les messures satellitaires de plus en plus précises et multi-critères montrent que la banquise arctique fond à une vitesse élevée, suivant une tendance lourde, malgré quelques sursauts comme en 2013.
Articles qui devraient vous intéresser :

La banquise Arctique atteint son minimum annuel

Natura Sciences
La banquise Arctique atteint son minimum annuel
- Il semblerait que la banquise arctique ait atteint son étendue minimale de l'année le 17 septembre, selon le National Snow and Ice Data Center (NSIDC). Sur l’ensemble de l’Arctique, la banquise pluriannuelle couvrait ce jour 5,02 millions de km2 selon les chiffres préliminaires. Cet...

VIDEO | La fonte des glaces de l'Arctique en une minute

France Info
VIDEO | La fonte des glaces de l'Arctique en une minute
L'Agence américaine océanique et atmosphérique (NOAA), a publié une vidéo impressionnante pour alerter sur la fonte des glaces en Arctique. En une minute, elle présente l'évolution de la glace lors des 26 dernières années.

Arctique : le déclin de la banquise pourrait dégrader le climat

Futura Sciences
Arctique : le déclin de la banquise pourrait dégrader le climat
La fonte accélérée de la banquise arctique ne modifie pas seulement l’environnement polaire. De plus en plus d’études tendent vers l’idée que la fonte estivale de la glace de mer perturbe la circulation atmosphérique et joue un rôle dans le développement des événements climatiques...

Réchauffement climatique : fonte record de la banquise arctique en 2016 (MAJ)

Futura Sciences
Réchauffement climatique : fonte record de la banquise arctique en 2016 (MAJ)
Sur les premiers mois de l’année 2016, la banquise arctique a enregistré des fontes record. De nouvelles données, portant cette fois sur l’âge des glaces qui la constituent, semblent ajouter encore aux inquiétudes quant à sa capacité à survivre au réchauffement climatique.