Roundup : la fausse bonne nouvelle de Ségolène Royal

Greenpeace, le
Par
#Agriculture - OGM #agriculture biologique #glyphosate #monsanto #pesticides #round up #royal #segolene royal
Roundup : la fausse bonne nouvelle de Ségolène Royal
Dimanche 14 juin, Ségolène Royal a pris position contre la vente en libre service par les particuliers du désherbant phare de Monsanto, le Roundup, dont la substance active est le glyphosate. Une déclaration qui restera un effet d’annonce tant qu’elle ne précisera pas comment ni à partir de quand.   L’annonce de Mme Royal est un signe positif car elle montre la volonté d’agir contre une substance active reconnue comme probablement cancérogène par l’OMS. Mais soyons clair : cela ne change rien dans l’immédiat à l’utilisation du Roundup en France. Tout d’abord parce que le plan Ecophyto prévoit déjà l’interdiction de la vente en libre-service de tous les pesticides, dont le Roundup, aux jardiniers amateurs à partir...
Articles qui devraient vous intéresser :

Ségolène Royal voudrait stopper la vente du désherbant Roundup de Monsanto

Le Parisien
Ségolène Royal voudrait stopper la vente du désherbant Roundup de Monsanto
La guerre aux pesticides est officiellement déclarée à quelques mois de la conférence sur le changement climatique à Paris, la COP21. La ministre de l'Ecologie Ségolène Royal a affirmé, dimanche...

Roundup, par Aurel

Le Monde
Roundup, par Aurel
Sur son blog « A main levée », le dessinateur Aurel revient sur la sortie de Ségolène Royal sur le Roundup.

Ségolène Royal veut bannir le Roundup des jardineries

Bio à la Une
Ségolène Royal veut bannir le Roundup des jardineries
Ségolène Royal veut bannir le Roundup des jardineries Le Roundup pourrait disparaître des jardineries françaises. Dimanche 14 juin, la ministre de l’Écologie Ségolène Royal annonçait son intention de retirer le désherbant de la vente en libre-service. Depuis le...

Royal veut interdire le Roundup au 1er janvier 2016

Natura Sciences
Royal veut interdire le Roundup au 1er janvier 2016
- En mars 2015, le Centre International de recherche sur le Cancer (CIRC) classait le glyphosate comme cancérigène « probable ». Générations Futures avait alors lancé une pétition , qui a récolté 10 000 signatures, pour demander le retrait du marché, et notamment des jardineries, des...